LA THURINGE

 

Palatinat Thuringe

 

Famille d'origine Allemande (de la Thuringe)

 

 

THURING

 

Puis Baloise & Bernoise

(Canton Suisse)

 


 

 

 1536 ils viennent  dans le pays de Vaud

 

 

 

 On les retrouves à Arnex sur Orbe en 1643

 

 

Puis dès 1662 à Rances avec toujours le nom  Thüring

 

 
le nom  change en 1673  en TURIN

 

forme actuelle

 

Puis   Valeyres - sous Rances   1751

 

 

 

 

& Suscévaz 1807

 

 

 

Genève Cité en  ( 1934)

 

 

 

 

 

 

Une branche  devient aussi neuchâteloise  en  (1926)

 

Hauts    Geneveys

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Thüring  à été conseillé militaire  du Duc de Bourgogne Charles le Téméraire. Il fut tué

sur les marches du château  de Péronne. Sa cape à été perdue à la bataille de Granson, elle était noir avec trois aigles or.

La trace de la famille à été suivie  par   les armoiries.

 

 

 

 

De sable à trois aigles d’or, lampassés de gueules et posés 2 et 1

 

 

 

 

 

 

LA     THURINGE

 

 

Contrée de l'Allemagne centrale qui a souvent changé de limites, occupait la haute Saxe (Saxe Colbourg, S.-Gotha, S.-Meiningen, S . Weimar, etc.), et tirait son nom des Thuringii qui chassés des sources du Mein  par  les Suèves, vinrent habiter  entre l’Elbe et le Wesr, dans les montagnes  qui ont conservé le nom de Thuringerwald.

 

Le nom de Thuringe a successivement désigné un  royaume, deux duchés, un comté, un margraviat, un landgraviat.

 

 

Royaume de Thuringe

 

 

Il comprenait,  outre la Thuringe (ou cercle de, Thuringe), la Hesse, le Harz, le pays de Brunswick et l'Osterland;  ils'étendit même jusqu'au Rhin, au Danube et près de l'Elbe; la Saale y coulait; Scheidingen (qui  n'est plus qu’un village),sur  l’Unstrutt, et Erfurt  qui  étaient Ies villes principales.

 

Limite de la Saxe (barbare) au Nord  diverses peuplades slaves  à l’Est l’Austrasie à 1'0uest. (la, Fulde formait la séparation)

 

Ce royaume n'exista que  de 456 à 527. Parmi  ses  rois on nomme  Meerwig (le fondateur)

 

Basin qui  reçut Childéric à sa cour, et les  trois  fils de Basin qui, par leurs  divisions, amenèrent la ruine du royaume.

 

Hermanfroi, le  dernier, fut tuer à Tolbiac  par Thierri 1er   roi  d’Austrasie  (550) qui avait appelé   à son secours, mais   qui refusait  la récompense convenue.  Thierri 1er   ne put garder tout  pays conquis; le Harz, le Brunswick et l'Osterland. (qui n'avaient pas encore ces noms)  formèrent   une Thuringe septentrionale ou Thuringe saxonne, qu'on appela Ostphalie ; le reste fut la Thuringe méridionale dite aussi Thuringe Austrasienne, ou franque ou Franconie.

 

 

 

Duchés  de  Thuringe

 

 

Il y eut un 1er  duché de Thu­ringe de 650 à 717, et un 2e  de 849 à 919.  La 1er  fois il faisait partie  du royaume  d'Austrasie : la, 2e  il appartenait au Roy de Germanie.

 

Parmi les ducs  du 2e  duché  (dit aussi Franconie ), on remarque Conrad de Hesse (père de Conrad 1er, roi d'Allemagne), Otton l'Illustre (père d’Henri l'Oiseleur) et Henri l'Oiseleur lui-même, qui réunit le duché à la  couronne.

 

 

Ce duché, qui répond  à la Thuringe austrasienne. ( La Thuringe et l’Hesse) comprenait  les comtés de Weimar, Mansfeld, Schwarzbourg, Gleichen.  Le margraviat, le landgraviat et le comté   ne prirent naissance que plus tard  le 1er, formé en 960, s'éteignit en 1O9O, le 2e  et le 3e  se réunirent en 1130 et eu une existence commune jusqu'en 1247.

 

 

 Le margraviat n'était  autre chose que l'Osterland; après avoir eu divers  maîtres il appartint aux margraves de Misnie (de la  1er  maison de Brunswick), puis aux Nordheim  (d'où il passa aux  Supplenbourg, puis aux Welfs), et entra enfin dans  la maison de Wettin  : dans ces changements, son nom disparut – Le  landgraviat de Thuringe contenait  presque toute  la Thuringe et la Hesse et  appartenait  à la maison de Winzenbourg.

 

 Pour un crime Hermann de Winzenbourg ayant été proscrit en  1150. 

 

Son fief passa à Louis III, déjà comte de Thuringe, qui fut ainsi  landgrave et comte.

 

 

LE COMTE

 

 

 

Le comté, qui avait pour  chef lieu  Sondershausen, date de 1059.  Il  appartenait   à  une maison carolingienne, issue de Charles de Lorraine;  qu'avait dépossédé Hugues Capet et qui se divisa en  deux lignes, celle des landgraves  qui n'a fini qu'au XVIe siècle.

 

L’anti-empereur  Henry   Thûring - Hohnstein   s'éteignit en  1247

 

Le comté  passa  à  Henri de Brabant, dit I’ Enfant, qui  prit  le titre de landgrave de Hesse.

Le reste fut donné aux margraves de Misnie de la maison de Wettin  (plus tard électeurs de Saxe), et format la Thuringe.

 

 

 

 

 

29.12.2002